| Un site pour écono-écolo
Tuesday May 26th 2020

Tout ce qu'il vous faut pour    Tout Faire Vous-Même

Se trouve à la Boutique       Cliquez ici

Catégories

Vous cherchez un article?

L'eau de notre région en danger.

 

 


Rencontre avec Emmanuelle de l’association « les gardiens de la Gardiole »

qui milite contre l’installation d’une méga décharge

juste au dessus d’une nappe phréatique Héraultaise.

 

 

 

 

Sauvons la Gardiole

 

 

carte-postale-enfant-pp

 

 

 

“Les Gardiens de la Gardiole”, est une association militant avec vigueur et acharnement contre le projet de méga décharge (190 000 T/an, 31 hectares de prévus soit 62 terrains de foot) à moins d’1 km des premières habitations du village, sur le domaine de Mirabeau au pied du massif classé de la Gardiole, encerclé de plusieurs zones d’intérêt faunique et floristique, où vivent de nombreuses espèces protégées à très haute valeur patrimoniale (loi ArL.414-1-I). A proximité d’une zone Natura 2000, tout juste situé sur  la deuxième nappe phréatique de l’Hérault, qui fournit en eau potable les captages de Karland (appoint estival des communes voisines), la Fleys (Villeneuve les Maguelonne), Issanka (Sète),et qui est en lien direct avec l’ étang de Thau ce qui remet en cause l’avenir des activités conchylicoles ou thermales.

 


Les risques d’une pollution sont très nombreux malgré le dossier vide de SITA. Nous les dénonçons afin que ne se réalisent plus de telles constructions d’un autre âge.

 


Tous les experts géologues spécialistes du karst que nous avons consultés (notamment Mangan) nous ont averti du risque important pour la qualité des eaux souterraines et compte tenu des fissures et failles qui longent le massif de la Gardiole, ce projet risquerait de compromettre la qualité des eaux du bassin de Thau et celles des forages AEP du secteur et en particulier d’Issanka qui alimente la ville de Sète !


La Gardiole est riche en faune et en flore. Il est de notre devoir de protéger les espèces en voie de disparition qui la peuplent (l’outarde canepière et le lézard ocellé). Le président régional pour la ligue de la protection des oiseaux et l’éminent professeur Jouventin nous ont alerté sur ce risque majeur lié au projet.


L’agglo de Montpellier ferme les yeux sur tous les problèmes, empêchant même le maire de Fabrègues de s’exprimer lors d’une réunion en lui coupant le micro, censure directe de président de l’agglo. Les problèmes ne sont pas seulement écologique car il faut le savoir, la réalisation d’un projet tel que celui de Fabrègues aura un impact majeur négatif et des pertes d’emplois inévitables sur l’ensemble du bassin et de la région. Le projet de CSDU étant incompatible avec l’activité de l’usine AREVA proche de seulement 250 mètres de celui-ci, compromet l’avenir des 250 employés du site et des 700 chez les sous-traitants. Au niveau de l’économie locale, dans le contexte actuel, cela sera une catastrophe.


  Le projet SITA se situe sur  le domaine Mirabeau en zone agricole (viticole, céréalière et potagère) en bordure de ZNIEF (zone naturelle protégée), dans une zone dont la protection devait être étendue. Non seulement ce projet supprime plus de 30 ha de terres agricoles, mais il va détruire une partie des cultures environnantes.  Le muscat de Mireval risque par exemple de perdre son AOC.


Nos détracteurs rétorquent que nous ne voulons pas les déchets et préférons les mettre chez le voisin. Un projet alternatif non polluant étant possible, et compte tenu des risques de pollution, il serait bon, pour ce même intérêt général, d’attendre quelques mois pour que cette nouvelle technologie (torche à plasma) puisse faire la preuve de son bon fonctionnement sur une longue durée nécessaire pour valider ce procédé. Conscients de devoir de répondre au problème des déchets selon l’intérêt général, nous sommes prêts à traiter, chez nous, à Fabrègues, les mêmes déchets et en même quantité mais de façon différente.

 


Actuellement, et juqu’au 13 février, un dossier est en mairie à la demande de l’agglo et de la préfecture pour interroger  la population sur ce projet pour savoir s’il est un projet d’intérêt général : chacun d’entre nous écrire (dater et signer le papier) à la Mairie de Fabrègues afin d’exprimer massivement et fortement notre refus total de ce projet absurde.

 


Plus de renseignement sur le site : www.lesgardiensdelagardiole.com

 


Si vous aussi vous voulez agir :

Envoyez un courrier avant le 13 février 2009 à l’attention de

Monsieur le Maire

8 av Paul Doumer

34690 FABREGUES

Pour dénoncer ce projet absurde qui va à l’encontre de l’intérêt public.

 

 

 

.


Vous voulez réagir ? c'est ici :